zurück

Camille Saint-Saëns

Samson und Delila

Aufnahme:
Salle Wagram, Paris
25. - 28. September & 1. - 10. Oktober 1962
Verlag: EMI

Samson und Delila - Oper in drei Akten
Libretto von Ferdinand Lemaire
1. Akt
Einführung
1. Szene
Dieu! Dieu d'Israël! Écoute la prière
Quoi! Veux-tu donc qu'a jamais on efface
Arrêtez, o mes frères!
Implorons à genoux le Seigneur qui nous aime!
2. Szene
Qui donc élève ici la voix?
C'est toi que sa bouche invective
Israël! Romps ta châine!
3. Szene: Que vois-je? Abimelach! Frappé par des esclaves
4. Szene: Seigneur! La troupe furieuse ... Maudite à jamais soit la race
Lever du jour
5. Szene
Hymne de joie, Hymne de délivrance
6. Szene
Voici les printemps nous portant des fleurs
Je viens célébrer la victoir ... O mon bien-aimé, suis mes pas vers Sorek
Danse des prêtresses de Dagon
Printemps qui commence, portant l'espérance
L'esprit du mal a conduit cette femme

2. Akt
Prelude
1. Szene: Samson, recherchant ma présence ... Amour! Viens aider ma fablaisse!
2. Szene
J'ai gravi la montagne
À tes genoux sa fource un jour l'abondona
Mais sur con cúr déjà n'aurais-tu pas en vain
Il faut, pour assouvir ma haine
Samson, me dissais-tu, dans ces lieux doit se rendre ? ... Se pourrait-il que son cúr
3. Szene
En ces lieux, malgré moi, m'ont ramené mes pas
C'est toi!! C'est toi, mon bien-aimé!
D'Israël renâit l'espérance
Un dieu plus puissant que le tien
Mon cúur s'ouvre à ta voix
Mais!... Non! que dis-je? Hélas, la triste Dalila!
À moi! Philistins! ... Trahison!

3. Akt
1. Bild
Einführung
1. Szene
Vois ma misère, hélas! vois ma détresse!
Hélas! Israël dans les fers
Frères! Votre chant douloureux
Zwischenspiel
2. Bild
2. Szene
L'aube qui blanchit déjà les coteaux
Bacchanele
3. Szene
Salut! Salut au juge d'Israël
L'âme triste jusqu'à la mort
Allons, Samson, divertis-nous
Viens, Dalila, rendre grâce à nos dieux ... Gloire à Dagon vainqueur!
Dagon se révèle!
Pour que le sort soit favorable
Dagon se révèle!
Souviens-toi de ton serviteur
Samson: Jon Vickers
Delila: Rita Gorr
Oberpriester des Dagon: Ernest Blanc
Abimelech, ein alter Hebräer: Anton Diakov
Ein Bote: Rémy Corazza
Erster Philister: Jacques Potier
Zweiter Philister: Jean-Pierre Hurteau
Chor: Chúurs René Duclos
Orchester: Orchestra du Théàtre National de l'Opéra de Paris
Dirigent: Georges Prêtre

zurück